Interview structurant: Cybersécurité, Compliance, RGPD… Quelle est le rôle de la Legaltech dans tout ça?

Dans le cadre du Village de la Legaltech, nous avons interviewé des acteurs qui participent à structurer l’écosystème qui se crée… Poursuivons avec Sébastien Meunier avocat et fondateur de Clawd Technologies…

Avocat au Barreau du Québec, Sébastien Meunier s’est entièrement consacré au développement de son idée en 2011, qui est en partie dû à son enfance. Né d’un père bibliothécaire, formé à l’école de droit, il n’en fallait pas moins à Sébastien Meunier pour forger l’idée d’un système où l’information doit circuler librement, à l’intérieur d’un cadre structuré, réglementé et fiable. L’authenticité des écrits est essentielle à la protection de la mémoire des entreprises et la capacité d’un système à générer dans tout document l’ADN de son histoire est la solution pour sécuriser la transformation numérique de toute entreprise, voire d’une société tout entière. Voilà l’idée d’une vie transmise par un spécialiste de l’information à un fils avocat et de surcroît entrepreneur.

Cybersécurité, Compliance, RGPD… Quelle est la place et le rôle de la Legaltech dans tout ça?

Ces derniers mois et dernières années, la réglementation relative au numérique et à la conformité des entreprises a connu une évolution importante voire une révolution. Le but étant de définir des règles communes et de protéger les citoyens et les entreprises.

La Legaltech a un rôle très significatif dans la réglementation et notamment dans les récentes réglementations liées au numérique.

En amont de sa conception, la Legaltech doit être pensée et conçue vertueuse. La Legaltech évolue, s’adapte et s’ajuste à notre époque; elle est une spécialité nécessaire au développement de toutes les entreprises, y compris les entreprises du droit.

Créée et exploitée à bon escient, la Legaltech est une chaine vertueuse créatrice de valeur.

 

Quelles sont les métiers du Droit ou les types de professionnels qui gagneront le plus à développer leur « appétence aux technologies »?

Tous. Tous les métiers et tous les professionnels ont intérêt à développer leur appétence aux technologies. Et cela ne se limite pas aux professionnels du droit -bien que certains soient encore en retard et pour d’autres réticents- tous les secteurs sont touchés et impliqués.Il est question d’échanges équitables et de création de valeur. Dans le secteur marchand, le rôle de la Legaltech est de créer de la valeur économique pour l’entreprise en créant de la valeur perçue par les clients.Un cabinet d’avocats (notaires etc.) est une entreprise et qui, pour être pérenne et se développer, doit s’adapter aux technologies et aux besoins de ses clients.

Dans le monde actuel, où l’usage de la technologie numérique est quotidienne tant au niveau professionnel que personnel, il n’est guère concevable de s’en détourner.

 

Pensez-vous que nous avons encore beaucoup à inventer et découvrir en terme de Legaltech?

Tant qu’il y aura des Hommes, il y aura des idées ! Tant qu’il y aura des idées, il y aura de nouvelles lois pour s’adapter aux nouvelles idées. Cela est d’autant plus passionnant et motivant que la Legaltech doit continuellement se réinventer, rien n’est fait et tout est en perpétuel changement. Le champ des possibles est très large, il touche toutes les strates de l’entreprise et des institutions.

Les Legaltech aujourd’hui, l’intelligence artificielle, demain. Et après, qui sait ?