Justice et legaltech : un moyen de réaffirmer la « valeur ajoutée » du juge ?

Olivier Leurent, directeur de l’Ecole nationale de la magistrature, apporte son éclairage sur les nouveaux enjeux pour la magistrature liés à la Legaltech, les bénéfices qu’elle pourrait en retirer, et les conditions indispensables auxquelles ces outils doivent répondre pour garantir le bon fonctionnement de la justice.

Si les différentes professions du droit remettent peu à peu en cause leur fonctionnement face aux legaltech, ces acteurs  questionnent également celui du service public de la justice – avec, en tête, l’open data et la justice « prédictive ».

Si leur application reste pour l’instant expérimentale, les magistrats s’interrogent dès aujourd’hui sur les impacts que ces outils numériques auront sur leurs pratiques. Au même titre que les autres professions, ils peuvent en effet représenter un nouveau moyen de décharger le juge de certaines tâches, et de se concentrer sur sa « valeur ajoutée » : l’interprétation du droit.

Interview à lire sur Le Village de La Justice.