> Blog Legaltech > Les interviews du Village de la Legaltech : Fabrizio Papa Techera, (...)

Les interviews du Village de la Legaltech : Fabrizio Papa Techera, Directeur Général délégué de Lexbase.

Publié le : mercredi 20 novembre 2019

Fabrizio a rejoint Lexbase comme Directeur Général Délégué en 2016. Il est en charge de toute la partie Produit / Technologie. Fabrizio a été plusieurs années Avocat au Barreau de Paris, puis financier en M&A chez Deloitte au Canada et enfin a exercé en restructuring en étude d’administrateur judiciaire. Il est titulaire du diplôme d’Avocat, de l’examen national d’Administrateur judiciaire et d’un MBA finance à McGill. Il a également été fondateur au début des années 2000 du site mentions-legales.fr et a dirigé la LegalTech qui suit le temps de parole des hommes politiques pour la plupart des médias français.
Lexbase est l’un des TopSponsors depuis plusieurs années du Village de la Legaltech.

Quels changements observez-vous actuellement sur le marché des Legaltech ?

Le marché des LegalTech est de plus en plus visible et se structure.

Il continue d’accueillir de nouveaux entrepreneurs, alors que des entreprises ayant quelques années d’expérience ont réussi de belles levées de fonds en 2019 (Case Law Analytics, Call a Lawyer…), dont une levée record de 20 M€ pour LegalStart. Cela confirme le dynamisme du marché pour les investisseurs.

Côté utilisateurs finaux, notamment les professionnels du droit, le terme LegalTech commence à trouver une certaine légitimité et les innovations qui en découlent bénéficient d’un taux d’adoption en forte croissance.

En outre, la visibilité des LegalTech est boostée par des rendez-vous devenus incontournables comme le Village de la LegalTech ou par des regroupements prometteurs comme laTaskForce LegalTech de France Digitale.

Que vous inspire le thème du salon, « Humain + Technologie = 3 » ?

Lier la technologie à l’humain est une préoccupation ancestrale. La Tech for Good est le nouveau mantra de beaucoup d’entrepreneurs.

Philosophiquement, la vocation d’une innovation est d’être toujours au service de l’humanité. En ce sens, l’innovation technologique ouvre à l’homme de nouveaux horizons et augmente son champ d’action. Pour autant, cette innovation doit être maîtrisée d’un point de vue technologique et éthique, sans quoi, elle pourrait même se révéler contre-productive pour l’humanité et la planète au sens large.

Ainsi, l’équation « Humain + Technologie = 3 » est une équation probable et souhaitable, mais ce sera à nous, professionnels de l’innovation, d’en faire une vérité mathématique.

Quel est le lien entre vos nouvelles activités très diverses (podcast, formation...) et votre place historique d’éditeur juridique ?

Lexbase a toujours été une LegalTech dans son ADN avec des produits 100% digitaux et des équipes composées de juristes et de codeurs.

La mission de Lexbase, en tant qu’éditeur juridique, est depuis des années de rendre le droit « accessible ».

Tout d’abord, qui dit « accessible », dit intelligible : c’est pourquoi Lexbase traite un même sujet juridique sous plusieurs formats/angles pour chacun des besoins de nos interlocuteurs : ouvrages, revues, podcasts de radio, infographies, BD, e-learning immersif, etc. Un traitement différent du droit, par la radio ou grâce au LegalDesign, est par essence une innovation attendue par l’utilisateur. Preuve en est, notre radio compte aujourd’hui plus de 60 000 podcasts téléchargés par mois.

Ensuite, l’accessibilité implique que les technologies de pointes soient mises au service de l’Édition pour trouver vite et bien dans un contexte réglementaire toujours plus volumineux. C’est ainsi que Lexbase propose des outils de comparaison de versions de textes depuis 2008, des moteurs de recherche Elastic Search et Booléen, des outils de statistiques juridiques développés sur des technos d’IA, etc.

Enfin, « accessible » doit être entendu comme abordable : La plateforme Lexbase est distribuée de manière globale et mutualisée, sans coût caché auprès de 30 000 avocats. Il s’agit d’un outil full service liant le Big Data sur les décisions de justice et les textes de lois avec l’édition juridique classique, le tout mis en musique par des technologies d’IA au sens large. En permettant à des avocats de petites structures dans les régions d’avoir accès aux meilleures technologies, Lexbase lutte contre la fracture numérique et permet à tous de bénéficier de la Force du droit.